Photo de Histoire de Strasbourg
 

Cet article porte sur l'histoire de Strasbourg. Pour le guide principale de la ville voir Strasbourg guide.

La ville de Strasbourg était autrefois l'un des bastions les plus importants de France, non seulement pour les fortifications qui entourent la ville, mais aussi pour la "Citadelle" que Louis XIV avait construit ici par Vauban (1633-1707) à la fin du 17ème siècle.

Situé dans l'un des rares points de l'amarrage accessibles au Rhin, l'emplacement de Strasbourg a été initialement créé en raison de sa situation géographique, bien que la première ville ici était à environ trois kilomètres de la rivière et a communiqué avec le Rhin à travers deux canaux d'eau.

Dans les temps anciens Strasbourg a commencé sa vie comme un village celte, puis plus tard, il est devenu un castrum romain appelé Argentoratus. Ce nom, étymologiquement, signifie "un endroit où l'on passe de l'eau".

Après la chute de l'Empire romain, en 496 après JC, il est venu sous le domaine des Francs sous Clovis. Dans le sixième siècle, la ville a été rebaptisée et il est devenu Strateburg, la «ville des routes» ou «point de nombreuses routes de réunion', puis 'Strasbur'. Entre les sixième et septième siècles la ville est devenu le domaine des ducs d'Alsace et un siège épiscopal, qui a dominé la ville jusqu'à sa transformation dans une municipalité.

Au cours des siècles, Strasbourg est devenu un lieu important pour la navigation sur le Rhin et un point clé pour le commerce de la rivière dans un rayon de vingt kilomètres: en fait, Charlemagne en 775 a autorisé la ville de faire le commerce dans tout l'Empire.

La ville a été dominée par la puissance de l'évêque jusqu'à 1262, lorsque l'évêque Walter de Geroldseck a été vaincu par la bourgeoisie dans la bataille de Hausbergen. Strasbourg en 1332 est devenue une "ville impériale", avec une grande autonomie et des privilèges qui ont été confirmés entre 1356 et 1368 par l'empereur allemand Charles IV (1316-1378), et qui ont été défendu avec succès en 1429 contre une nouvelle tentative par l'évêque Guillom de Diest à dominer la ville.

Publicité

La première moitié du XVe siècle a été très important pour Strasbourg; appelé dans cette période "Strasbourg", parce que c'était à cette époque que la cathédrale a été construite (1439), par Jean Hultz, et parce que l'imprimerie a été inventé ici (1440) par Jean Gutenberg.

En outre, entre le XIIIe et le XVIe siècle, la ville est devenue l'une des fortifications les plus puissants d'une part de l'Empire allemand, puis de la France. Elle a été renforcée pendant le Moyen Age pour devenir un endroit entouré de murs et de tours et la ville n'était accessible que par les portes: la «Porte de Saverne" (1349), "Porte de Pierres" (1347), "Porte des Juifs" (1399), "Porte de Bouchers" (1400), "Porte des pêcheurs» (1541) et "Porte Blanche", également du XVIe siècle.

Comme déjà mentionné, Louis XIV avait la ville fortifiée par Vauban, qui a construit la Citadelle, de forme pentagonale et armé avec cinq bastions - il a été commencée en 1682 et achevée en 1685; ce système de fortifications restent intactes jusqu'en 1866, quand il a eu quelques modifications pour l'adapter aux attaques de l'artillerie moderne.

Jusqu'en 1870, son arsenal militaire était l'un des plus importants de France. La ville avait huit casernes avec peut-être 12 000 hommes et 1 800 chevaux; en plus de ses réserves de nourriture et de munitions et pourraient être utilisés pour alimenter environ 180 000 hommes.

Strasbourg est devenue aujourd'hui une fois de plus une place centrale de la politique, le siège du Parlement européen, puis le moteur de la nouvelle Europe.